mardi 5 avril 2016

Photos du printemps des poètes


Le printemps des poètes dans les Corbières

 3 rendez-vous qui ont eu lieu dans nos villages du 5 au 19 mars 2016 avec Christophe Manon et des artistes invités autour de son récit poétique Extrêmes et lumineux paru aux éditions Verdier en 2015.
Photo Franck Cantereau















mardi 1 mars 2016

Le printemps des poètes 2016

Le printemps des poètes 2016 dans les Corbières


LE 5 MARS 2016
Inauguration 

du Printemps des Poètes à ALBAS le 5 mars à 11h30 (autour d’une petite collation)

DU 8 AU 12 MARS
Lecture à voix haute 

par la compagnie F&F

Venez découvrir l’univers du poète et écrivain Christophe Manon à travers des lectures de son récit poétique : Extrêmes et lumineux (éditions Verdier).

Les rendez vous dans les bibliothèques des Corbières :

DURBAN : mardi 8 à 18h
TUCHAN : mercredi 9 à 18h
COUSTOUGE : jeudi 10 à 18 h
EMBRES et CASTELMAURE : vendredi 11 à 18h
QUINTILLAN : Samedi 12 à 18h

Ces lectures anticipent la venue du poète qui aura lieu le 18 et 19 mars.


LES 18 ET 19 MARS
Rencontre «cinématographique» 

Avec Christophe Manon, poète invité

Vendredi 18 mars à 19h30 au gîte la Gauna (lectures et installations vidéo) et le Samedi 19 mars de 11h à minuit lors d’un parcours poétique et cinématographique (visite de décors et de lieux insolites) qui commence à Albas en passant par Quintillan et se clôture à Palairac.

Buffets campagnards, lectures, performances, musiques vous accompagneront tout le long du parcours.

Plus d’infos sur : www.eurocultures.fr ou au 04 68 45 45 11
Courriel : contact.gauna@gmail.com

Organisé par : Accueil Paysan Aude et P.O, la Maison du Banquet (association le Marque-Page) de Lagrasse, association Eurocultures en Corbières à Albas, le gîte de la Gauna et la compagnie F&F (association Les 39 Marches) à Quintillan.

 

dimanche 7 février 2016

Février 2016 Salle CMCAS à Nîmes


Du 17 au 21 février 2016
Salle CMCAS - Mas Verdier - Nîmes

222 rue de Maupassant - Nîmes


3 spectacles réalisés par Conduite Intérieure
et mis en scène par Christian Chessa

Plein tarif : 10€ - tarif réduit : 8€ / Réservation : 06 30 14 31 18




Mercredi 17 février 2016 à 16h00
CABARET-THEÂTRE POUR LES ENFANTS


Les enfants emmènent leurs parents au Cabaret-Théâtre
Jolies tables et chaises rouges attendent les enfants pour un spectacle conçu et joué pour eux, autour de lectures, histoires jouées et racontées, chansons, musiques et images dialoguées. En deux parties autour d’un buffet-goûter chaleureux, ce spectacle rassemble les comédiens de la compagnie Conduite Intérieure, et des amateurs éclairés, sous la promesse : Les enfants emmènent leurs parents au Cabaret-Théâtre.
Tarif unique pour tous : 5€

Jeudi 18 février 2016 à 19h00
Vendredi 19 février 2016 à 19h00
AU BON ENDROIT AU BON MOMENT


Histoire sans paroles
Un homme et deux femmes, chacun chez soi, se préparent quelques jours avant d’aller à la fête. Mais laquelle exactement ? En quelques dix scènes courtes, sans paroles, sur des chansons, des musiques et des textes, ils choisissent tous les trois de ne plus céder au pessimisme quotidien et de faire de chaque instant, une vraie raison d’être heureux. Mais de quelle fête s’agit-il ?

Avec Agnès Buissan, Elsa Poty, Philippe Béranger


Samedi 20 février 2016 à 19h00
Dimanche 21 février 2016 à 17h00
FRISETTE


D'Eugène Labiche
C’est une jeune femme indépendante et libre qui a loué une chambre il y a à peine deux trois jours. Prise dans une histoire d’amour que vit une de ses amies, elle assume soudain, à la mort de celle-ci, l’adoption de son nouveau né. Mais survivre est difficile aujourd’hui, et les rapaces guettent leurs proies. Une comédie de Eugène Labiche, avec des chansons d’hier et d’aujourd’hui.

Avec Agnès Buissan, Elsa Poty, Philippe Béranger

mercredi 23 septembre 2015

Programme Vivons Le Théâtre 2015


Mercredi 7 octobre à 18h30
Réunion avec les communes sous le chapiteau :
organisation de la soirée du 10 octobre à l’Espace culturel des Corbières,
et de l’ouverture de VLT le 17 octobre.
Distribution des outils de communication et organisation de la soirée : repas et animation.

Samedi 10 octobre
FERRALS
Diffusion programme Vivons le théâtre à l’Espace culturel des Corbières.
Buvette tenue par le groupe de pilotage et les communes partenaires, 
à l’occasion du premier spectacle.

Samedi 17 octobre à 19h
VILLEROUGE-TERMENES
Ouverture sous chapiteau avec « Surprises sans paroles »,
suivie d’un repas en commun au foyer.

Vendredi 23 octobre à 21h
ALBIERES
« Couple ouvert »

Samedi 24 octobre à 21h
ALBIERES
« Frisette »

Vendredi 30 octobre à 21h
AURIAC
Sous chapiteau
« Surprises sans paroles »

Samedi 31 octobre à 21h
AURIAC
« Frisette »

Samedi 7 novembre à 19h
MISSEGRE
« Frisette »

Dimanche 8 novembre à 17h
MISSEGRE
« La Vraie Vie est Ailleurs »

Samedi 14 novembre à 19h
BOUISSE
« Couple ouvert à deux battants »

Dimanche 15 novembre à 17h
BOUISSE
« Soirée à Histoires »

Samedi 21 novembre à 21h
TERMES
« Frisette »

Vendredi 27 novembre à 19h
MOUTHOUMET
« Cabaret-Enfants »

Samedi 28 novembre à 21h
TALAIRAN
La Nouvelle Cigale « Gelsomina »

Samedi 5 décembre à 19h
SALZA
« Couple ouvert à deux battants »

Dimanche 6 décembre à 17h
SALZA
« Frisette »

Samedi 12 décembre à 21h
MASSAC
« Surprises sans paroles »

Dimanche 13 décembre à 17h
MASSAC
« Frisette »

Samedi 19 décembre à 19h
VILLEROUGE-TERMENES
Sous chapiteau
Le chantier-acteurs présente son travail de création.
Le spectacle sera suivi d’un repas au foyer pour clôturer Vivons le Théâtre 2015.

jeudi 17 septembre 2015

L'INSTINCT DU THEÂTRE


 Elle était là. Justement aujourd'hui.

Qu'est-ce qu'il regarde celui qui s'assoit là?


 Ou celle qui s'assoit là. Qu'est-ce qu'elle regarde? Je l'ai trouvée là, quand les questions affluent sur le sens de la vie qu'on s'oblige à consacrer aux gens. Est-ce que ce sont les gens qui justement ont installé cette jolie chaise pour rassasier en eux le besoin de voir, d'assister, de contempler, de jouir d'un spectacle? Pourquoi voulait-elle jouer le rôle d'une réponse?

 


 Elle était là et faisait face et faisait dos. Elle attendait que les braises grillent du bonheur pour la langue, que le vent rapporte les parfums et les cris de l'amour, que les branches se penchent dans leur pas de danse pour que les rires du plaisir se sèment eux-mêmes et prennent racines, comme les palétuviers, pour que l'image de la mer derrière les sapins revienne en vagues tourbillonnantes, pour regarder l'île se resserrer sur sa mangrove, et qu'elle surgisse enfin, le sourire entre ses dents comme un piano qui chante, un spectacle devant la chaise posée pour elle, l'exceptionnelle femme de toute une vie. Parce que c'est une femme qui a posé cette chaise. Je ne sais pas qui, je ne sais pas. Mais c'est une femme qui veut en voir une autre. Qui veut voir l'autre. Quand elle se consacre aux autres elle aussi.






Elle attend le chapiteau.

Elle est sortie de la nuit enveloppée des nuages d'un autre jour, et elle attend maintenant.

Je me suis assis, dans l'herbe et j'ai regardé ce qu'elle regardait. Je suis entré en elle, je suis devenu elle. Et j'ai vu.




Aujourd'hui est un jour de bonheur.

A afficher sur le frigo de tous les jours.



dimanche 13 septembre 2015

C'EST UNE HISTOIRE... LIRE... C'EST POUR TOI.



Tiens, c'est pour toi, c'est un cadeau.


A - Comment ça des histoires ?
B - Des trucs dans les livres ou dans les films !
A - Quand on joue ?
B - N’importe, quand on joue ou quand on en a marre de la vie.
A - Marre de la vie, tu veux dire des autres, des parents ?
B - Oui, non, de la vie, de ce qu’on est obligés de vivre.
A - Quand on joue, c’est comme je disais !
B - Non, quand on joue, oui, mais aussi peut-être pour les vivre vraiment.
A - Comme les jeux de rôle ?
B - Oui, non, pas seulement les jeux de rôle, mais les vivre réellement.
A - T’as pas le temps.
B - Comment ça, pas le temps ?
A - Dis-moi quand tu pourras te retrouver dans un autre pays, sur un bateau, dans un train, dans un avion, dans l’espace, à New-York, en Australie, sans que tes parents mettent toute la police de la planète à tes fesses, et puis en plus, et l’argent ?
B - Je sais pas, moi, quand je la regarde, je suis plus là.
A - La télé ?
B - Non, la fille qui lit tout le temps, dans le jardin à côté de chez moi.
A - C’est nul de lire.
B - Elle en a perdu un.
A - Un livre ?
B - Oui, un livre, mais c’est elle qui l’a écrit.
A – Une fille ne peut pas écrire un livre.
B – Mais si, elle écrit avec sa main, un stylo quoi, sur un cahier gros comme un livre.
A – Tu parles d’une histoire, elle copie ce qu’elle lit !!!
B – Non, elle parle à quelqu’un.
A – Elle écrit comme elle parle.
B – Oui, mais elle me connait. Je la connais pas, mais elle me connait. Elle me parle quoi. Je vois bien que c’est à moi qu’elle parle.
A – Ses histoires de fille elle les raconte à ses copines, pas à toi !
B – Elle me dit qu’on se retrouve tous les deux sur un bateau, tout en bas de l’Espagne.
A – J’en ai marre, je comprends rien à ce que tu racontes. Je me barre. A plus.
B – Non, attends, j’en ai parlé à personne, elle a fixé un rendez-vous, et je crois que je vais y aller.
A – C’est ça, bon voyage, à demain, à l’école.
B – Tant pis. Je te dis que je vais y aller. Je voulais juste te dire au revoir.
A – Ouais….
B – Vrai !
A – Allez…. C’est ça…
B - …
A - …

B est loin maintenant.

A – Oui, c’est vrai. Tant pis. C’est ça l’histoire. Je suis parti. Tant pis pour ceux qui n’y croient pas.







Qui croire?

Lectures, chansons, histoires dites et jouées, buffet avec apéritif spécial, petite table, et scènes vécues sur des musiques.